• RETOUR DU PRESIDENT

    Me voilà à nouveau de retour pour un petit tour d’horizon de notre section et de l’actualité.

    Pour ce qui est de notre section, elle prospère toujours. Nous n’avons malheureusement pas encore atteint le chiffre 100 mais ça ne saurais tarder.

    Cette année, au 21 Juillet, nous avions des places assises dans les tribunes couvertes, à côté des Officiers de Liaisons des différentes légations présentes sur notre sol. Malgré la pluie, le monde avait répondu présent autour de notre Souverain et de la Famille Royale. Cette constatation était également valable pour les cérémonies du matin, notamment à la cathédrale de Tournai et à Ath où, contrairement aux autres années, une soixantaine de personnes assistaient au Te Deum. Dommage que le reste de la journée fut plus maussade et que les gens ne restèrent pas aussi longtemps que l’année dernière. Ce ne sont pas nos collègues de BPlus qui me contrediront.

    Les attaques contre la Monarchie semblent s’être taries de même que les velléités de certains de scinder notre pays. Ne nous y trompons pas, ce n’est que partie remise. La crise financière grave dans laquelle nous nous trouvons a détourné les regards et les énergies pour éviter une catastrophe sans précédent. Maintenant on se tait en toutes les langues mais que se passe-t-il vraiment dans l’ombre. Restons vigilants ! Ne nous endormons pas. Laissons encore nos drapeaux à nos fenêtres pour bien montrer que nous restons attentifs et que nous voulons plus que jamais garder notre pays comme il est. N’est-ce pas principalement grâce à notre gouvernement fédéral que nos banques sont provisoirement tirée d’affaire ? Pourquoi dès lors vouloir affaiblir cet échelon du pouvoir ? Aux séparatismes de tout poil, je demande : pensez-vous vraiment que les régions autonomes auraient pu faire mieux ?

    Pour terminer, je voudrais vous faire part de mon sentiment quant à la participation à ces nouveaux partis fédéraux qui défendent l’unité de notre pays. Je ne suis pas à priori contre mais je ne suis pas convaincu que ce soit là la meilleure solution. Se présenter aux suffrages est une chose, gouverner en est une autre. Où sont les programmes et, ce qui est une des choses importantes pour notre mouvement, comment voient-ils le rôle du Roi et de la Famille Royales ? Autant de questions qu’il faudra tôt ou tard aborder.