•  

    Voici la photo de notre drapeau :

    @_080330_020

  •  

     

    Bonjour à tous.

     

    Non, je n'ai pas été absent, non, je n'ai pas été malade et non, je n'ai pas abandonné le mouvement. Si je n'ai plus donné de signe de vie depuis le mois de février, c'est essentiellement parce que mon travail et mes autres occupations ne m'ont pas permis d'être plus présent.

     

    Beaucoup de choses se sont passée depuis cette date. Notre Assemblée Générale, l'Assemblée Générale du mouvement qui s'est tenue à Couvin et surtout, le plus important pour nous, l'achat et la bénédiction de notre nouveau drapeau par Monseigneur l'Evêque de Tournai à la cathédrale.

     

    D'abord notre Assemblée Générale. Elle s'est clôturée par notre cérémonie officielle au Monument du Roi Albert 1er à Tournai. Cette année, nous avions hésité à l'organiser puisque le lendemain se tenait, au même endroit, une cérémonie organisée par l'inter-patriotique. Nous avons décidé de la maintenir parce qu'elle faisait partie intégrante de notre Assemblée Générale. Comme je l'ai déjà dit, elle constitue le moment où l'on rend hommage à la Monarchie et plus particulièrement à notre Famille Royale, et où l'on se souvient de tous ceux qui ont donné leur vie pour la Belgique. Il en sera désormais ainsi le samedi le plus proche du 17 Février.

     

    Lors de l'Assemblée Générale du mouvement à Couvin, j'ai évidemment relayé les préoccupations que vous nous aviez confiées et que nous partageons. J'ai ainsi attiré l'attention du Président national et de son comité sur la nécessité de resté mobilisé dans la défense de notre pays. Ce n'est pas parce que nous avons un gouvernement que la Belgique est sauvée et que nous pouvons remiser nos drapeaux. Le danger existe encore. Nous devons continuer à clamer notre attachement à une Belgique unie et fédérale autour de la Monarchie. Lorsque nous observons les fondateurs de la CEE, nous pouvons constater qu'il y a trois monarchies (Belgique, Hollande et Luxembourg), une Monarchie républicaine (la France) et deux républiques (Italie et Allemagne). Ce n'est pas une coïncidence. Ce sont les monarques de l'Europe qui ont jetés les bases de l'Europe et qui continuent à la défendre et à la faire avancer. La raison en est simple : ce sont les seuls régimes capables de développer une politique à long terme. Le Monarque marque la continuité même si les manières d'aborder les choses changent en fonction des coalitions politiques qui gouvernent. Pensez-vous que l'idée Européenne aurait pu jaillir d'une république ? Personnellement, je ne crois pas. Un Président est élu pour un programme. Il n'est pas toujours capable de se situer au dessus des partis (es) pour défendre une vision à long terme. Quelqu'un disait que la Belgique avait besoin de monarchie comme de pain et la récente crise en a été une preuve éclatante. Quel personnage politique de premier plan a assuré complètement son rôle d'homme d'état si ce n'est le Roi. Pensez-vous qu'un président s'en serait aussi bien tiré ?

     

    Enfin, nous avons finalement réussi à acheter un drapeau. Après plusieurs années et des généreux donateurs, nous avons pu donner un symbole à notre engagement. Il a été béni par Monseigneur Harpigny dans la cathédrale de Tournai. Il s'agit d'une couronne royale sur fond des couleurs de notre Pays. Il symbolise notre attachement à notre pays et à son Roi.

     

    Vive donc la Belgique et vive son Roi !!